4 bonnes raisons d’arrêter de se plaindre selon la science

397066-enjoy-life-622x600-2.jpg

Et si pleurer sur votre sort ne faisait qu’empirer les choses ? C’est en tous cas la conclusion d’une étude scientifique. Et, la suite de cette lecture devrait définitivement (ou du moins autant que possible) vous faire passer l’envie de vous plaindre.

Les petites et grandes frustrations qui animent notre vie quotidienne nous donne parfois envie de nous plaindre. Le but étant généralement, qu’on le fasse de manière consciente ou non, de vider notre sac pour ensuite aller de l’avant. Sauf que, d’après une étude relayée par le site Inc., se plaindre à haute voix serait, au contraire, extrêmement mauvais pour notre santé mentale.

1- Se plaindre ne nous fait pas aller mieux

Râler après le métro qui va (encore) nous faire arriver à la bourre au travail ne fera pas arriver le métro plus vite, c’est juste nous que l’on fait monter en pression un peu plus vite. En effet, il semble que se plaindre de choses sur lesquelles on n’a pas d’emprise ne fasse qu’empirer notre état. À une petite exception près néanmoins : pleurnicher et resservir le même refrain en boucle à ses proches lorsque l’on vit une rupture amoureuse nous aiderait à remonter plus vite la pente. Dans ce cas, on s’en donnera donc à cœur joie.

2- Ça pollue les autres

Vous pensiez que vous pouviez étaler TOUS vos problèmes à votre entourage sans qu’ils ne vous en tiennent rigueur ? Grossière erreur. D’après le psychologue Jeffrey Lohr qui s’est confié à Inc. les personnes qui absorbent nos jérémiades se sentent ensuite mal à leur tour. Pire, déclare-t-il : « Se plaindre auprès d’autres personnes reviendrait à péter dans un ascenseur, alors que vous êtes enfermée avec eux ». Une métaphore qui calme l’envie de geindre. Plaît-il ?

3- Le négatif attire le négatif

À force de décrire notre verre à moitié vide, notre cerveau va avoir tendance à voir tout en noir. Autrement dit, les pensées négatives attirent les pensées négatives et à force, on peut finir par sombrer dans la dépression. Pas très positif tout ça non ?

4- Ça nous mine

Ne vous est-il jamais arrivé de passer une soirée avec une personne déversant un flux d’émotions négatives et de vous sentir six pieds sous terre en la quittant (car oui, à l’origine vous alliez bien) ? En effet, notre cerveau agit comme une éponge et l’état d’esprit négatif de l’autre déteint sur nous. Résultat, on se sent soudainement déprimée, stressée avec une sérieuse envie de nous plaindre à notre tour. Or, ce mauvais stress engendré par les doléances des autres ou/et de nous-même pourrait nous causer des prises de poids, affaiblir notre système immunitaire et nous rendre plus sujettes aux risques de maladies cardiaque. Et du coup, on osera même pas râler, de peur d’amplifier notre état.

lien : http://www.terrafemina.com/article/4-bonnes-raisons-d-arreter-de-se-plaindre-selon-la-science_a309036/1

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s